Rami ligne » Stu Ungar

Stu Ungar

Dans l’histoire du jeu de cartes, un joueur s’est fait particulièrement remarqué. Son nom est Stuart Errol Ungar mais on l’appelait communément Stu The Kid Ungar. Il est devenu célèbre en s’imposant comme l’un des meilleurs joueurs de poker et de gin rami. Aujourd’hui encore, il est souvent considéré comme le plus grand champion de tous les temps.

Sa passion pour le Gin Rami

Stu Ungar voit le jour le 8 septembre 1953 à New York. Il passe sa jeunesse dans le Lower East Side. Très vite, il se passionne pour les cartes à jouer. Il apprend le Gin Rami, en 1963. La même année, alors qu’il n’a encore que 10 ans, il remporte un premier tournoi. 4 ans plus tard, il s’adonne très fréquemment à ce jeu et affronte les plus grands joueurs de New York, qu’il bat souvent. A 15 ans, il s’inscrit dans un tournoi important qu’il remporte, sans même avoir perdu une seul main, ce qui reste un record encore d’actualité. Il gagne, du même coup, la modique somme de 10 000 dollars. Il offre alors 1 000 dollars à ses parents et perd le reste sur des paris hippiques.

okey

Son déménagement à Miami

Lorsque son père meurt, Stu Ungar décide de partir de New York. Il emménage alors à Miami, ville dans laquelle les plus grosses parties de Gin Rami sont pratiquées. Comme d’habitude, il remporte la grande majorité des matchs auxquels il participe. Malheureusement pour lui, son goût par les courses de chevaux le pousse à tout miser, ce qui ne manque pas de lui faire perdre beaucoup d’argent.

Son dernier tournoi à Las Vegas

En 1976, alors qu’il n’a plus d’argent, il part pour Las Vegas pour participer à un tournoi qu’il remporte très facilement. Pour prouver sa maîtrise parfaite du jeu, il annonce avant que ses adversaires présentent leur main, le jeu qu’ils ont. Malheureusement pour lui, après cette victoire de 50 000 dollars, plus aucun tournoi ne l’accepte.

Sa découverte du Blackjack

Privé de Gin Rami, il cherche alors un autre jeu qui le passionne. Il s’essaie alors au Blackjack. Sa capacité de concentration et sa mémoire font merveille et il devient rapidement un compteur de cartes émérite. La légende raconte même que c’est à cause de ses gains trop importants au Blackjack que les casinos ont décidé d’utiliser plusieurs paquets de cartes dans le sabots des tables. Il a gagné, paraît-il, 80 000 dollars en un soir au Caesars Palace. Le directeur de l’établissement le prie donc de partir. Stu annonce alors, dans l’ordre, les 18 prochaines cartes du sabot. Ce coup d’éclat fait grand bruit et pousse les casinos du Strip à lui interdire leur accès.

Sa reconversion dans le Poker

Une fois de plus, Stu Ungar est obligé de trouver un autre jeu. Il s’essaie alors au Poker. En 1980, il participe, pour la première fois, à la compétition la plus prestigieux de Texas Hold’em les fameuses Wolrd Series Of Poker (WSOP). A ce moment, il ne connaît que les rudiments de ce jeu. Ainsi, au cours des parties, les autres joueurs découvrent ses progrès fulgurants. Il accède au Main event au cours duquel, il rencontre le légendaire Doyle Brunson. Avec une quinte, il le bat et devient, à l’âge de 26 ans, le plus jeune champion du monde de poker. Il gagne, grâce à ce nouveau coup d’éclat, 385 000 dollars. L’année suivante, il s’inscrit à nouveau aux WSOP. Lors du Main event, il est face à Perry Green qu’il bat. Il remporte alors 375 000 dollars. Comme avec les autres jeux de cartes, Stu Ungar devient rapidement un très grand joueur de poker. Malheureusement pour lui, il n’est pas aussi doué pour les paris sportifs et certains jeux de casino qui lui font perdre beaucoup d’argent. Un jour, il perd jusqu’à 2 000 000 de dollars au Craps. En 1986, il n’a plus d’argent et sa femme, Madeline, le quitte. Il tombe dans la cocaïne et arrête de jouer au Poker. En 1997, il décide de recommencer la compétition. Son visage est très marqué et il cache ses yeux sous des lunettes noires. Sans le sous, il n’arrive à trouver l’argent nécessaire pour les frais d’inscription qu’une heure avant le début du tournoi. Lors de la Main event, il remporte la compétition face à John Strzemp et remporte 1 000 000 de dollars. Cette nouvelle victoire le fait entrer dans la légende. En effet, il est le seul joueur, avec Johnny Moss, a avoir remporté 3 fois les WSOP. Le 22 novembre 1998, Stu Ungar meurt dans une chambre d’hôtel. Il n’avait plus d’argent.

Sa grande vivacité d’esprit et sa parfaite lecture du jeu font de Stu Ungar sûrement le meilleurs joueurs de toute l’histoire. En outre, il ne brille pas que sur une seule discipline mais s’est fait remarqué dans le monde du Rami, du Poker et dans une moindre mesure du Blackjack. Au cours de sa vie, ses gains au Poker sont estimés à plus de 30 millions de dollars.